APM : Le syndicat des médecins de PMI salue la revalorisation des médecins territoriaux

Le Syndicat national des médecins de PMI (SNMPMI) a salué vendredi, dans un communiqué, la revalorisation des médecins de la fonction publique territoriale actée par la parution de deux décrets jeudi.

Le Journal officiel a publié un décret modifiant le statut particulier du cadre d’emplois des médecins territoriaux et un autre portant échelonnement indiciaire. Egalement jeudi sont parus deux décrets du même type concernant les puéricultrices territoriales .

Le SNMPMI estime que cette revalorisation couronne de « plus de 10 ans de mobilisation », dont la « manifestation inédite de 250 médecins territoriaux le 29 novembre 2013 » devant le ministère de la fonction publique. A l’issue de ce rassemblement, les organisateurs, dont le SNMPMI, avaient dit avoir obtenu une revalorisation prévue pour début 2014 .

« Les nouveaux textes définissent l’alignement du début de carrière des médecins territoriaux (grade de deuxième classe) sur celle des médecins inspecteurs de santé publique (Misp) et une progression notable du milieu et de la fin de carrière (grades de première classe et de hors classe), alignés sur celle des médecins de l’éducation nationale », décrit le syndicat dans son communiqué de vendredi.

Il dit néanmoins maintenir sa revendication « d’une stricte homologie de la grille indiciaire des médecins territoriaux avec celle des Misp » (qui relèvent de la fonction publique d’Etat) et « d’un déroulement de carrière linéaire, de nature à favoriser la mobilité entre fonctions publiques ».

« L’indéniable avancée statutaire que nous venons d’obtenir pour les médecins territoriaux doit également être le signal d’un processus global de revalorisation statutaire et de résorption de l’emploi précaire, en faveur de tous les cadres d’emplois de la filière médico-sociale intervenant en PMI et planification familiale, et dans les autres secteurs de santé des collectivités territoriales », plaide le SNMPMI.

Il juge nécessaire de « reconnaître l’importance sociale de ces métiers au service de la santé publique, de garantir l’attractivité de ces carrières, et d’assurer la pérennité des moyens de ces services ».

Il rappelle qu’il mène un « mouvement plus global » avec les 14 organismes de la plateforme « Assurer l’avenir de la PMI » pour un plan « d’urgence en faveur du service public de PMI ». Ce collectif avait organisé une journée d’action le 30 janvier espanolviagra.net.

(Décrets n°2014-922 et n°2014-924 du 18 août 2014, Journal officiel du jeudi 21 août, textes 34 et 36)

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.